You are here

Bon sens contre non-sens: OUI à la révision de la loi sur l’asile.

Faire avancer l’asile en Suisse au lieu de le paralyser.

Le 5 juin, nous voterons sur des propositions et des solutions concrètes en matière d’asile. Nous ne nous exprimerons ni sur le nombre de réfugiés que nous accueillons, ni sur une politique de bienvenue et encore moins sur les frontières extérieures. Nous nous prononcerons sur la révision nécessaire d’une loi qui introduira des avancées importantes dans le système de l’asile en Suisse.

Démarches centralisées et simplifiées dans des centres fédéraux, mise à disposition d’une assistance juridique: autant de mesures qui rendront l’ensemble de la procédure plus efficace. Par ailleurs, la révision de la loi sur l’asile permettra d’intégrer plus rapidement les réfugiés à la vie publique et au marché du travail.

L’accélération de la procédure d’asile faisait également partie du programme de l’UDC, et ce des années durant. Mais cette dernière s’engage désormais dans une opposition de principe, recourant au référendum et démontrant par là-même ce dont elle ne veut pas: une amélioration de la situation en matière d’asile. L’UDC préfère mener une politique de l’absurde au moyen d’arguments usés jusqu’à la corde.

Elle mise sur une politique de déni, contribue au maintien des problèmes actuels et se complaît dans l’intox, dupant ainsi les électeurs suisses. Nous voulons mettre un terme à cette politique destructice menée sur le dos des réfugiés et des citoyens.

Les raisons de voter OUI le 5 juin:

Tout sous un même toit

Grâce à la révision de la loi sur l’asile, 60% des procédures d’asile seront traitées dans des centres fédéraux. Tous les acteurs principaux se retrouveront réunis sous un même toit et toutes les étapes seront effectuées au même endroit. Cela facilitera la coordination de tous les responsables et permettra d’économiser du temps et de l’argent.

Moins d’erreurs de procédure et de recours grâce à une assistance juridique et un service d’information

En cas de OUI à la révision de la loi sur l’asile, une assistance juridique et un service d’information sur la procédure seront mis à disposition des requérants. L’assistance juridique ne sera cependant ni fournie par des avocats ni gratuite, contrairement à ce que prétend l’UDC. À travers ces mesures, les requérants comprendront mieux les principes de cette procédure et sauront quels documents et quelles pièces justificatives ils devront soumettre. Cela participera à réduire le nombre de vices de procédure et diminuera ainsi le nombre de recours. L’assistance juridique permettra également de décourager les recours perdus d’avance. Les résultats obtenus jusqu’à présent dans le centre d’essai démontrent que le nombre de recours peut être ainsi considérablement réduit.

Une intégration plus rapide des réfugiés

L’accélération des procédures rendue possible par la révision de la loi sur l’asile permettra aux réfugiés ayant obtenu un avis positif de s’intégrer plus rapidement à la vie en société et au marché du travail.

Des solutions dans l’intérêt de tous

Les conflits à travers le monde se poursuivent et de nombreux réfugiés chercheront une protection en Europe et en Suisse. Le système de l’asile doit répondre à ce défi par des procédures efficaces et centralisées.

Certes, la révision de la loi sur l’asile n’est pas parfaite. Mais quiconque cherche des solutions dans l’intérêt de tous et refuse de soutenir une politique de déni alimentée par des arguments abusifs se doit de voter OUI. 

#BonsensContreNonsens



Asylgesetz-Revision

Faire un don

Faire avancer l’asile en Suisse au lieu de le paralyser:

Etat actuel: 25'544.00 CHF. | Objectif: 30'000.00 CHF.
Fais un don pour la révision de la loi sur l’asile.

Asylgesetz

Saisis tes informations:

Les dons qui dépassent le budget de la campagne pour la révision de la loi sur l’asile seront utilisés à couvrir les frais des activités de l’Opération Libero.

 SECURE

1 + 0 =
Fais ce calcul très simple et entre le résultat.