You are here

Un petit pas vers une citoyenneté libérale

Sunday, 12. février 2017

Le OUI d’aujourd’hui est un OUI à l’adresse des Suissesses et Suisses. Et c’est le premier grand pas vers une citoyenneté libérale; vers un pays d’opportunité, dans lequel comptent la volonté et la performance plutôt que les origines.

La majorité du peuple et des Etats a dit OUI à la naturalisation facilité de la troisième génération. Il s’agit d’un OUI à la jeunesse, qui est née et a grandi ici et qui a pour patrie la Suisse. Un pas nécessaire qui s'imposait depuis longtemps.

Grâce aux innombrables contributions des citoyennes et citoyens nous avons réussi à recueillir 150’000 francs pour financer les affiches, investir de nombreuses heures de bénévolat en faveur de l’objet et ainsi jouer une part essentiel dans le succès de cette votation.

Une nouvelle ère?

Ce OUI nous donne l’espoir d’une nouvelle ère: Celle d’une politique menant à un pays d’opportunité, où comptent la volonté et la performance plutôt  que les origines; pour une citoyenneté libérale. Or le chemin est encore long et cette votation n’est qu’un petit pas.

La Suisse est un pays de migration, une société d’immigration et surtout une nation fondée sur la volonté. Mais même après cette votation, le droit à la citoyenneté reste éloigné de ces valeures. Qui vit en Suisse, doit pouvoir participer à son façonnement  Les femmes et les hommes qui sont nées en Suisse et qui y ont grandi sont des Suissesses et Suisses. Point. Ils ont droit à la participation politique, car la citoyenneté libérale n’est pas un outil de contrôle de style de vie, mais la préservation de la démocratie. Veuillez lire ici nos positions de base en matière des droits civiques.

Mais ce OUI est encore bien davantage: il constitue un refus d’une politique, qui joue avec la peur des gens, au lieu de leur fournir des arguments. Les opposants ont raclé les fonds de tiroir et ont placardé la Suisse de Burqas, complètement déconnectées de la réalité. Cette manoeuvre ne leur a pas servi à grand chose. Oui, c’est fatigant: alors que les courants populistes  dans le reste de l’Europe et aux Etats-Unis, on observe que leurs précurseurs n’ont plus d’idées.

Et maintenant, l’Europe !

Opération Libero va tout de suite s’engager pour un autre sujet: L'initiative sur la résiliation de la libre circulation des personnes entend limiter la mobilité des citoyens suisses et renoncer aux autres contrats des Bilatérales I pour ainsi brader notre bien-être. Nous nous positionnons d’hors et déjà résolument contre cette initiative de résiliation. Visinonnez ici notre vidéo “aidons l’ASIN”​.

Contact

Stefan Egli, Co-responsable citoyenneté
+41 77 445 82 60 ou stefan.egli@operation-libero.ch 

Annina Fröhlich, Co-responsable citoyenneté
+41 79 314 92 17 ou annina.froehlich@operation-libero.ch 

Laura Zimmermann, Co-présidente
+41 76 427 22 75 ou laura.zimmermann@operation-libero.ch 

Silvan Gisler, Chef de communication et membre de la direction
+41 76 345 29 06 ou medien@operation-libero.ch

Generic Sharing

Demandes des médias