You are here

Opération Braveheart: 100’000 signatures contre l’initiative de résiliation

Le 9 février est étroitement lié à l’histoire d’Opération Libero. L’adoption de l’initiative “contre l’immigration de masse” était l'événement déclencheur pour la fondation du mouvement. Quelques jours après l’adoption du texte, des futurs membres du mouvement se sont rencontrés, convaincus que cette initiative était davantage qu’un accident, et avec la volonté de s’engager pour une Suisse, terre d’opportunités: pour son intégration au sein des réseaux internationaux, pour la liberté, pour le progrès et pour l’État de droit.

Or, quatre ans plus tard, nous faisons face à une initiative encore plus extrême. Pour Opération Libero, il est clair qu’il faut se rappeler que ce qui s’est passé le 9 février 2014 ne peut et et ne doit pas se répéter. Aujourd’hui, le mouvement a annoncé une campagne qui lui permettra de rassembler lui-aussi 100’000 signatures.

La date du début de cette campagne n’a pas encore été annoncée. À l’heure actuelle, il s’agit de mobiliser autant de forces que possible pour déclencher le lancement de la campagne. “L’initiative ‘contre l’immigration de masse’ a été  adoptée parce que trop de monde est resté endormi. Cela n’arrivera pas cette fois-ci”, déclare Flavia Kleiner, co-présidente. “À travers notre action nous voulons reveiller toutes les forces disponibles contre cette initiative. Quand cela va vraiment démarrer, on ne pourra pas rester en pyjama.” Lors de la votation, on posera enfin la véritable question pertinente: Est-ce que nous voulons des contingents et une économie planifiée ou est ce que nous voulons la libre circulation et les accords bilatéraux I?

“Maintenant, on a besoin de Bravehearts qui nous aide à mobiliser contre cette initiative”, dit Flavia Kleiner. Le terme “Braveheart” en référence au film hollywoodien mettant en scène de véritables héros - doit être compris de manière ironique, explique Flavia Kleiner. “Lors de cette votation, nous avons besoin précisément de cela: de personnes prêtes à se battre pour notre liberté.”

Pour toute question n’hésitez pas à nous contacter: 

Flavia Kleiner, co-présidente
+41 79 710 16 73 ou flavia.kleiner@operation-libero.ch

Silvan Gisler, Responsable de la communication et membre de la Direction
+41 76 345 29 06 ou medias@operation-libero.ch

Generic Sharing

Medienanfragen