You are here

Opération Libero lance un dispositif d'information contre l'initiative de l’UDC "pour l'autodétermination"

Friday, 7. septembre 2018

Près d'un Suisse sur deux ne sait pas ce qu'est le droit international. En vue de la votation sur l'initiative "pour l'autodétermination", ce constat s’avère préoccupant. Opération Libero lance donc une offensive d'information dans toute la Suisse.

Afin de ne pas voir la Suisse violer systématiquement ses engagements internationaux après le 25 novembre, la population doit être mieux informée. En effet, plus on se penche de près sur l'initiative, plus il apparaît évident qu'elle ne répond pas à ses objectifs. Le manque d'information à propos des enjeux de ce texte sert les intérêts de ses promoteurs. Ceux-ci souhaitent de toute évidence entretenir le flou sur le contenu et les conséquences concrètes de leur texte. Cette initiative est en effet incroyablement complexe et ses conséquences ne sont pas claires. Ce qui est certain, c'est que l'adoption de cette initiative se traduirait par une situation assez chaotique, raison pour laquelle elle est si dangereuse. 

Il appartient aujourd’hui à tout le monde de se mobiliser afin de permettre aux citoyennes et citoyens suisses de se forger leur propre opinion. Opération Libero lance ainsi un important dispositif d’information ouvert à la population. Le mouvement citoyen sera présent sur le terrain dans tout le pays. Des événements d'information auront lieu dans plusieurs villes au mois de septembre. Une hotline permettant à la population de poser ses questions et de dialoguer avec des experts par WhatsApp, Facebook Messenger ou par un formulaire de contact sur notre site internet seront également disponibles. Enfin, nous lancerons le premier webinaire de masse de l’histoire politique suisse, auquel pourra participer toute personne intéressée. Ces services seront tout d’abord offerts en allemands, puis partiellement étendus aux autres langues nationales. 

"Nous voulons partager nos inquiétudes avec nos compatriotes et leur expliquer les raisons pour lesquelles cette initiative affaiblit la crédibilité internationale de la Suisse et pose de graves problèmes d’insécurité juridique” déclare Søren Henrichsen, coprésident de la section genevoise d’Opération Libero. Conscient que ces actions présenterons le point de vue d'Opération Libero, il invite les autres acteurs à fournir également des informations par rapport aux contenus de l'initiative : "Nous souhaitons que chacun joue son rôle en informant les citoyens - adversaires comme partisans de l’initiative." Les citoyens doivent pouvoir se forger leur propre opinion : "Chacun doit pouvoir lire et comprendre le texte soumis au vote - et ensuite décider en son âme et conscience,” conclut Søren Henrichsen.

Sur son site, Opération Libero proposera également des renvois vers les arguments des partisans de l'initiative.

Søren Henrichsen, coprésident de la section genevoise d’Opération Libero
+41 79 303 49 03 ou soren.henrichsen@operation-libero.ch

Stéphane Decrey, délégué à la communication pour la Suisse romande
+41 76 430 85 60 ou stephane.decrey@operation-libero.ch

Generic Sharing Efa

Contact médias