You are here

La Suisse dit OUI à la dignité humaine.

Sunday, 9. février 2020

La norme pénale anti-homophobie a été clairement acceptée. Un résultat qui renforce la protection de la dignité humaine - la pierre angulaire de notre société. Le résultat clair et net donne un nouvel élan à notre combat pour une Suisse plus progressiste et plus égalitaire - en particulier à l'introduction rapide d'un mariage véritablement égalitaire.

Les électrices et électeurs suisses disent clairement OUI à la norme pénale anti-homophobie. C’était le but de notre campagne : un OUI clair et net. C'est un OUI à la dignité humaine et un pas important vers plus d'égalité.

"La dignité humaine est inviolable". Ce principe fondamental a conduit Opération Libero à s'engager en faveur de la norme pénale anti-homophobie. Pour Opération Libero le fondement de notre société n’est pas négociable : tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Aucun groupe ne peut être dénigré sur la base de certaines caractéristiques. Il s'agit d'un principe indérogeable. Ce principe est pourtant constamment attaqué et remis en question.

Il y a vingt-cinq ans, la Suisse défendait la dignité des minorités par un "oui" de justesse à la norme pénale anti-racisme. Les discriminations raciales, ethniques ou religieuses ont été reléguées au passé. Aujourd’hui le peuple a voté de manière beaucoup plus claire pour étendre cette norme à l’homophobie : l'orientation sexuelle est l'une des caractéristiques qui a toujours été utilisée et continue à être utilisée comme critère de dénigrement et de persécution.

Aujourd'hui, la dignité des personnes lesbiennes, gaies oubisexuelles est mieux protégée grâce à l’engagement du peuple. C'est bien. Néanmoins, il est clair que le droit pénal n'est pas - et ne peut pas être - une panacée pour mettre fin à la haine des groupes stigmatisés. Au-delà des normes juridiques, il faut un travail politique persistant et implacable contre le racisme, le sexisme et l'homophobie.

Le fait que la Suisse défende la dignité humaine avec un OUI aussi clair donne un nouvel élan au combat pour une Suisse plus progressiste et plus égalitaire. Cela est nécessaire car notre paysest très en retard en termes d'égalité des droits pour les personnes LGBTIQ+. La question du mariage pour toutes et tous le montre bien : les couples de même sexe n’ont toujours pas le droit de se marier. Bientôt, le Parlement se saisira à nouveau de cette question. Opération Libero continuera à s’engager avec détermination pour le mariage pour toutes et tous - avec tous les droits et devoirs qui en découlent.

Les résultats de ce jour indiquent que l'électorat est plus progressiste sur ces  questions que ses représentante et représentants au Parlement et au Conseil fédéral.

Generic Sharing 2

Medienanfragen