You are here

Nous proclamons la Suisse maximature!

L’avenir des relations Suisse-UE est l’enjeu politique le plus important de notre époque. La Suisse doit décider quel chemin doit prendre le pays. Souhaite-t-elle une relation de confiance et d’amitié avec ses voisins européens pour rester l’un des pays les plus performants au monde? Ou espère-t-elle trouver sa chance dans sa solitude et dans son refus de tout ce qu’il y a au-delà des frontières?

2344 voix pour la libre circulation des personnes.
A quand les 3000 signatures?

La Suisse maximature – notre vision pour la Suisse

L’Opération Libero voit la Suisse comme une Suisse maximature. Nous sommes fiers de nos particularités et de nos valeurs, de la diversité culturelle de notre pays, de notre prospérité économique. Bref: nous sommes fiers du succès d’une Suisse qui sait ce qu’elle a à offrir, d’une Suisse qui ne se minimise pas. Et nous osons une vision optimiste de la Suisse du futur – après tout, nous avons toutes les raisons pour cela!

La Suisse maximature est une Suisse qui sait que le meilleur est encore devant elle, qu’elle peut encore croître et devenir plus forte. Cette Suisse sait aussi qu’elle ne pourra pas réaliser son potentiel si elle est isolée et coupée du monde. Sa force réside justement dans le fait qu’elle ne craint pas le changement, mais qu’au contraire elle voit en lui une opportunité. Nous vivons, nous allons de l’avant, nous façonnons notre avenir avec nos propres mains et nos idées. Nous sommes responsables de la success-story suisse.

La Suisse des adeptes de la miniature n’est pas une Suisse libre

Si l’économie suisse est si forte, c’est qu’elle peut exporter ses produits et son savoir. L’économie suisse demeure solide, car elle est en mesure de compenser la différence salariale avec l’étranger grâce à son innovation sans pareil et son immense créativité. Si la société suisse est si libre, si dynamique et si créative c’est que les Suisses se déplacent en Europe, parce que notre liberté dépasse de loin nos frontières nationales.

En bref: Une Suisse miniature qui s’enferme et se coupe de l’Europe n’est pas une Suisse libre. Une Suisse qui attaque la libre circulation des personnes avec l’Union européenne attaque la liberté des Suissesses et des Suisses. Une Suisse qui fait perdre à sa place financière et à son industrie leur accès au marché européen met bêtement en danger sa prospérité. Une Suisse qui isole son approvisionnement énergétique met en jeu sa sécurité.

Une Suisse maximature en Europe dans l’intérêt de la Suisse

La Suisse ne peut rester la Suisse maximature que si elle continue à défendre ces libertés – pour les personnes, les marchandises, les services et les capitaux. Et uniquement si sa science peut continuer à s’enrichir de la collaboration européenne. La Suisse maximature dépend de sa fiabilité: les conflits avec l’Union éuropéenne et ses États-membres doivent pouvoir être résolus dans l’intérêt de toutes les parties, sans que l’ensemble de la relation soit à chaque fois mise à mal. Enfin, nous avons besoin de définir comment le bagage juridique commun pourra être développé à l’avenir.

L’Opération Libero réclame pour la Suisse maximature une meilleure collaboration avec l’UE sur des sujets d’importance vitale pour la Suisse: l’élargissement de la libre circulation des personnes à la Croatie, la collaboration scientifique (Horizon 2020), un accord sur les services financiers, la libéralisation bilatérale de l’agriculture, un accord sur l’énergie et l’encouragement de la culture.

Nous proclamons la Suisse maximature. Joignez le mouvement. Vote «MAXI».

Finger weg

Signer

SuisseMaximature

Saisis tes informations:
Est-ce que tu es sûr·e? En choisissant "Non", tu ne saura pas si cette campagne a été un succès, ou si nous devons nous impliquer davantage pour la gagner. En choisissant "Oui", nous t’informerons sur cette campagne et d’autres urgentes. Tu peux te désabonner à tout moment.