#ff00cc

Rapport annuel 2020

Unser Co-Präsidium: Laura Zimmermann und Stefan Manser-Egli

Oui, on a encore besoin de nous !

Les salutations dans les rapports annuels commencent souvent par ces mots, mais ils sont rarement aussi précis. Au début de 2020, personne n’aurait pu deviner ce que l’année nous réservait : beaucoup d’imprévus, beaucoup de nouveautés, beaucoup de distanciation sociale, mais aussi une énorme quantité de mouvement. Si 2020 nous a appris une chose, c’est qu’Opération Libero est toujours nécessaire.

Beaucoup de choses se sont passées en termes de campagne. Au début de l’année, un OUI clair à la dignité humaine - à l’extension de la norme pénale antiraciste - nous a donné un coup de pouce dans notre lutte pour une Suisse plus progressiste et plus égalitaire. Même si nous avons dû attendre un peu plus longtemps en raison du report de la votation sur l’initiative de résiliation, en septembre, le moment était enfin venu : après une campagne longue et intensive au cours de laquelle nous avons raconté et dépeint les histoires personnelles d’Européens, nous avons pu célébrer une victoire retentissante contre les saboteurs et en faveur de la libre circulation des personnes. Malheureusement, nous avons échoué de peu (en raison de la majorité des cantons) lorsque nous avons fait campagne, en novembre, par conviction libérale, pour l’initiative sur la responsabilité des entreprises

Mais le combat pour la cause libérale continue, et il est plus important que jamais : l’inqualifiable interdiction de la burqa, que nous avons été malheureusement incapables d’empêcher de justesse, est une tache sur la constitution libérale. Nous devons maintenant voter contre la dangereuse et mauvaise loi erroriste (MPT). Les forces rétrogrades ont provoqué le référendum contre le mariage pour toutes et tous et l’accord-cadre est littéralement au bord du gouffre. Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour que les citoyennes et citoyens puissent se prononcer sur l’avenir de la Suisse en Europe.

Enfin, cette année a également été marquée par un processus stratégique complet. Opération Libero est-elle encore nécessaire ? Nous nous sommes posé cette question et sommes arrivé·es à la conclusion suivante : oui, notre démocratie libérale est loin d’être achevée, et c’est précisément en matière d’Europe, de numérisation, de droits des citoyen·nes et de transparence que nous voulons faire évoluer la Suisse. Et nous avons également posé cette question au public à la fin de l’année, lorsque nous étions menacé·es de manquer d’argent. En un temps incroyablement court, une somme incroyable de 647 322,29 francs a été récoltée dans notre campagne de financement participatif ! Il est clair que d’innombrables membres et sympathisant·es ont aussi répondu à cette question par l’affirmative. Ensemble, nous sommes prêt·es à secouer la politique suisse, aussi à l’avenir.

Pour ce soutien incroyable en cette année difficile, nous tenons à vous remercier toutes et tous très chaleureusement ! Et nous nous réjouissons de tout ce que nous allons faire.

En nous réjouissant à l’avance, 
Laura et Stefan

Vorstand Schweiz

Laura Zimmermann
Coprésidente

Stefan Manser-Egli

Stefan Manser-Egli
Coprésident

Mikado Europapolitik Jetzt Anpacken

Fixer le cap !

Cinq ans après la fondation d’Opération Libero, de nombreux succès politiques et, au vu d’un paysage politique modifié (notamment une UDC beaucoup plus faible), en 2019 il était temps pour nous, en tant que jeune mouvement politique, de réfléchir fondamentalement à notre avenir. À l’été 2019, le Comité a décidé de réorienter Opération Libero, tant sur le plan du contenu que de l’organisation, dans le cadre d’un processus stratégique global, et de fixer un nouveau cap.

  • L’analyse a eu lieu en automne 2019. Le Comité a traité en profondeur la question de l’avenir d’Opération Libero et des opportunités - mais aussi des risques - pour notre mouvement.
  • Les résultats ont été présentés en novembre 2019 lors d’une réunion interne et, sur cette base, des principes directeurs pour notre vision et notre mission futures ont été établis.
  • La vision et la mission ont ensuite été élaborées par un groupe de travail et approuvées par le Comité national en décembre 2019.

Nous défendons une société ouverte et progressiste, libérale et juste, dans laquelle chaque être humain est libre de se développer et est égal en dignité et en droits.

Nous nous engageons pour la préservation et le développement de la démocratie libérale en Suisse, en Europe et dans le monde, car elle constitue la base d’une société ouverte et progressiste, libérale et juste. Nous considérons nos activités comme une contribution à la protection et au développement des institutions de l’État de droit et du projet européen, en soulignant leur importance dans divers contextes sociaux, en agissant lorsque nous constatons qu’elles sont menacées et en nous efforçant de les améliorer en permanence.

Nous sommes un mouvement politique indépendant, hors partis, inclusif et accessible. Nous encourageons le volontariat et les opportunités de co-création pour la communauté active au sein de notre mouvement. Nos hiérarchies sont aussi plates que possible. Ensemble avec d’autres forces, nous faisons la différence en tant que mouvement politique, car nous considérons le changement comme une opportunité potentielle de progrès social. Nous sommes précis·es dans notre contenu, dur·es sur la question, effronté·es et clair·es dans notre expression, poli·es dans nos relations.

Coaché·es par Christian Varga, consultant en stratégie et développeur d’organisations (ImpactLinx), dans une étape suivante nous avons développé une nouvelle stratégie : la Stratégie 2023.

  • A la faveur d’une retraite de deux jours en janvier 2020, nous avons exploré les possibilités en termes de contenu. Sur la base des axes de la numérisation et du changement climatique, nous avons élaboré des scénarios pour l’avenir dans lesquels nous avons positionné Opération Libero en tant que mouvement politique en 2030.
  • Lors d’une réunion interne en février 2020, des réactions ont été recueillies à ce sujet et une petite équipe a été nommée pour élaborer, avec le Secrétariat, la manière dont nous pouvons nous positionner avec succès en tant que mouvement politique dans ce monde futur. Les questions-clés, sur lesquelles nous avions initialement des avis très différents, se sont avérées être les suivantes. Dans quelle mesure Opération Libero doit-elle être positionnée thématiquement et active politiquement ? Nous considérons-nous toujours comme un mouvement politique et, dans l’affirmative, comment pouvons-nous mieux tenir que jusqu’à présent la promesse de notre mouvement ?
  • Après des discussions intenses au cours de nombreux ateliers et réunions, nous avons finalement convenu de nous concentrer sur les sujets suivants. Dans les domaines de l’Europe, de la numérisation, des droits des citoyen·nes et du financement transparent de la vie politique, nous voulons en être le leader thématique. Cela signifie que nous voulons introduire nos propres discours et encadrements dans le débat politique sur ces sujets et les faire passer, ainsi que lancer des revendications et des initiatives. En outre, nous développons des positions dans les domaines de la migration et de l’égalité des genres et prenons en compte les questions transversales du changement climatique, de la numérisation et de la discrimination dans toutes nos activités.
  • Cette orientation thématique, d’autres objectifs stratégiques et les principales caractéristiques de notre nouvelle organisation sont exposés dans le document stratégique, qui a une fois de plus été discuté de manière intensive et approuvé par le Comité national à l’automne 2020.

Parallèlement à la finalisation du document stratégique, nous avons lancé un processus de développement organisationnel en août 2020, à nouveau coaché par Christian Varga, avec deux objectifs principaux :

  1. tenir notre promesse de bouger encore mieux à l’avenir ;
  2. nous aligner plus fortement sur nos priorités en matière de contenu en termes d’organisation.

Nous voulions changer et devenir mieux organisé·es. La nouvelle organisation garantit, entre autres, que nous travaillons de manière professionnelle et efficace en tant qu’organisation, maintenir une communauté active de membres et de sympathisant·es et utiliser au mieux leurs compétences pour les objectifs de notre mouvement.
Nous profitons de cette occasion pour remercier toutes et tous les bénévoles impliqué·es et engagé·es qui ont accompagné le processus de développement de la stratégie et de l’organisation. Nous sommes fier·ères des documents élaborés, qui ont vu le jour notamment grâce à un engagement généreux, des discussions différenciées et beaucoup de patience. Nous tenons à remercier tout particulièrement la Société suisse d’utilité publique (SSUP), qui a rendu possible l’ensemble du processus et la collaboration professionnelle avec Christian Varga grâce à sa contribution de soutien de 30’000 francs.

Isa Gerber

Isabelle Gerber
Directrice

Evénements publics : 61
Evénements publics
Mentions dans les médias: 860
Mentions dans les médias
Followers sur les réseaux sociaux : 60’000
Followers sur les réseaux sociaux
Nombre de dons : 8579
Nombre de dons
“Tu es sur mute” : 1 mio.
“Tu es sur mute”
Flyers commandés contre l’initiative de résiliation : 93’912
Flyers commandés ( l’init. de résiliation )
Messages sur Slack : 73’829
Messages sur Slack
Moins de frais de transport : 5x
Moins de frais de transport
Heures de bénévolat : 7500+
Heures de bénévolat par responsables
Unsere Bewegung

Une si longue année

L’année 2020 a été une longue année de campagne. Et qui a eu son lot de défis. Car faire campagne pendant la pandémie du Covid-19 n’était pas (entièrement) sans difficultés. Il est vrai qu’en tant qu’organisation numérique nous étions techniquement et structurellement bien équipé·es pour relever le défi, et pour effectuer la mise en ligne en un rien de temps. Mais le plafond nous tombait aussi sur la tête de temps en temps. La distribution de flyers : difficile. L’organisation de débats : difficile. Le lancement de campagnes : difficile. Les défis étaient divers. Des solutions créatives étaient nécessaires. Et nous les avons trouvées.

L’année a commencé relativement calmement. Nous avons apporté notre contribution au fait que, le 9 février 2020, la Suisse a clairement dit OUI à l’extension de la norme pénale antiraciste par 63 %. Cela nous a donné beaucoup d’énergie pour poursuivre la lutte pour une Suisse plus progressiste et plus égalitaire. Mais ensuite, tout s’est déroulé bien différemment de ce qui était prévu.

Cela nous a pris vraiment beaucoup de temps et beaucoup de patience. Car avant le lancement de notre campagne contre l’initiative de résiliation, la Suisse s'est confinée. Beaucoup d’éléments n’étaient pas clairs. Nous avons dû y remédier en improvisant. Nous avons fait ce que nous pouvions. Jusqu'à ce que la situation s’éclaircisse finalement, à la fin du mois d’avril : la nouvelle date pour le vote sur l’initiative de résiliation sera le 27 septembre.

Au second semestre, tout est allé coup sur coup : en juin, nous avons lancé la campagne contre l’initiative de résiliation, dans laquelle nous avons finalement été victorieux. Immédiatement après, nous avons lancé la campagne pour l’initiative sur les multinationales responsables, que nous avons perdue de justesse. Avant Noël, nous avons célébré le OUI au mariage pour toutes et tous au Parlement et, à la fin de l’année, assuré notre survie. En même temps, nous avons soutenu le succès du référendum contre la loi erroriste (MPT). Quelle folle année de campagnes !

Adrian Mahlstein

Adrian Mahlstein
Responsable de campagnes

Mosaik

Europe, libres d’être nous-mêmes

S’il n'y a pas de normalité, nous pouvons tout de même essayer des choses complètement nouvelles. Cela résume assez bien notre campagne contre l’initiative de résiliation. Après que le confinement du mois de mars a mis un frein à notre lancement initial, nous avons finalement pu redémarrer en juin. Pour commencer, nous avons invité des journalistes à notre vernissage virtuel, conforme aux normes Covid-19, de portraits personnels dans le jeu en ligne Second Life.

Second LIfe
Second LIfe
Second LIfe
Second LIfe
Second LIfe
Second LIfe
Second LIfe
Second LIfe

Des personnes réelles, des histoires vraies, la liberté européenne comme réalité de la vie. Pour la campagne, nous recherchions des individus pour qui la libre circulation des personnes représente une réalité fondamentale de la vie. Une grande partie d’entre eux s’est manifestée : artisanes, étudiants, retraitées, artistes, entrepreneuses, demandeurs d’emploi, Suissesses de l’étranger, immigrants, émigrantes, rapatriés, parents, frères et sœurs, couples et et et. Le photographe zurichois Maurice Haas – avec sa signature indéniablement honnête et expressive -  a mis en lumière ces personnes. Dans les mois qui ont suivi, nous avons raconté leurs histoires.

Porträts Schwarz/Weiss

Pendant les mois d’été, nous avons également donné vie à notre exposition virtuelle en organisant des expositions itinérantes dans différentes villes suisses. La campagne de votation a réellement pris son envol après les vacances d’été : des flyers, des drapeaux et des marchandises ont été distribués et vendus, les faits ont été vérifiés, Instagram a été inondé de notre filtre, un comité de seniors a été fondé, des articles de blog ont été publiés, une randonnée transfrontalière à vélo a été organisée, une méga-affiche à la gare centrale de Zurich a bénéficié d’un financement participatif, des affiches ont été posées, de nombreuses apparitions dans les médias ont été effectuées, des actions communes avec l’Alliance ont été organisées, etc.

Ce travail acharné a porté ses fruits : le 27 septembre, nous avons pu célébrer un NON clair à l’initiative de résiliation avec 61,7 % de l’électorat qui a voté contre. Et immédiatement la question s’est posée : que faire ensuite de la relation entre la Suisse et l’Europe, après que la dernière attaque contre cette relation a également été repoussée. Notre exigence : les questions institutionnelles doivent être clarifiées afin d’éviter une érosion de nos relations existantes avec l’Europe.

Kündigungsinitiative Abstimmungssonntag

Nous nous soucions beaucoup de suivre les développements actuels de la politique européenne de la Suisse. Les tactiques dilatoires et le désir de rompre les négociations dominent les débats sur l’accord-cadre. Cela ne met pas seulement en danger notre relation avec l’Europe, mais sape également notre démocratie. Nous exigeons maintenant un vote populaire !

Team Ostschweiz

David Caspar
Coresponsable de campagne

Renato

Renato Perlini
Coresponsable de campagne

Equipe Romande

Marie Juillard
Coresponsable de campagne, Suisse romande

Team Ostschweiz

Andrea Oertle
Coresponsable de campagne (jusqu’à fin mai)

Freiheit + Verantwortung

Parce que liberté et responsabilité vont de pair

L’initiative sur les multinationales responsables a appelé à une évidence : les entreprises doivent assumer la responsabilité de leurs actions économiques. Car, dans un ordre économique libéral, la liberté d’entreprendre et la responsabilité sociale vont de pair. L’initiative demandait des règles du jeu claires pour une concurrence équitable dans un monde globalisé.

Bien avant le vote, la Suisse débattait déjà intensément de ce projet controversé. Mais le débat ne portait pas seulement sur les faits de l’initiative. Dès le début, les opposant·es n’ont cessé de diffuser de fausses déclarations dans lesquelles les faits juridiques et les réalités politiques étaient déformés. Nous ne pouvions pas tolérer cela sans agir. Ainsi, à la mi-octobre 2020, nous avons lancé notre campagne et sommes entré·es dans l’arène pour un OUI à l’initiative sur les multinationales responsables.

En raison des mesures Covid-19, nous avons malheureusement dû renoncer à des événements physiques réunissant un grand nombre de personnes et avons donc misé sur une campagne en ligne. L’accent a été mis principalement sur des vérifications factuelles bien fondées, dans lesquelles nous avons corrigé les fausses déclarations faites par les opposants. Quelle que soit la proposition, une discussion fondée sur des faits est toujours une préoccupation importante pour nous.

Il est apparu relativement tôt que le projet de loi pouvait échouer malgré le soutien majoritaire des Etats. Nous nous sommes donc concentré·es sur les « cantons pivots » qui pourraient éventuellement faire la différence. Le débat de principe libéral n’a pas non plus été négligé : nous avons réussi à financer par « crowdfunding » une pleine page de publicité dans la NZZ pour la mobilisation finale, exprimant ainsi clairement, une fois de plus, notre conviction libérale en faveur de cette question.

Au final, la Suisse a malheureusement manqué de peu de rendre le cadre juridique de notre économie mondialisée un peu plus juste, plus efficace et plus libéral. L’initiative sur les multinationales responsables a été rejetée de justesse, par une majorité de cantons. Toutefois, avec la majorité du peuple en faveur de l’initiative, l’électorat suisse a clairement indiqué qu’il était urgent d’agir en matière de responsabilité des entreprises. Opération Libero suit l’affaire de près.

Janina Aeberhard

Janina Aeberhard
Coresponsable de campagne

Isa Gerber

Isabelle Gerber
Coresponsable de campagne

Regula Meng

Regula Meng
Coresponsable de campagne

Danke

Ouah, quelle prestation d’équipe !

Depuis notre fondation en 2014, nous avons obtenu plus de 35’000 dons de plus de 15’000 sympathisant·es. Et, dès 2016, nous avons reçu environ un million de francs par an. Le fait que des dizaines de milliers de personnes soutiennent nos campagnes est une grande réussite et montre combien nous en touchons par nos campagnes et nos thèmes.

Cependant, avec la croissance constante de notre organisation et nos mesures de professionnalisation, les coûts fixes mensuels ont également augmenté. À la fin de l’année 2020, ils s’élevaient à environ 47’000 francs. Pendant des années, nous avons pleinement investi notre énergie et nos ressources dans les campagnes de votation ; nous nous sommes battu·es avec succès pour défendre nos préoccupations et nos contenus. Cela nous a absorbé·es, nous avons toujours tout donné. Mais nous n’avons jamais pu nous assurer financièrement à long terme avec ce militantisme passionné. Et donc nous avons régulièrement réduit les actifs de l’association. Le Covid-19 a rendu toute la situation beaucoup plus sérieuse, tout s’est dégradé beaucoup plus rapidement.

Opération Libero se trouvait donc au bord du gouffre financier au début du mois de décembre. Mais nous ne sommes pas connu·es pour baisser les bras. Nous avons donc élaboré un plan : une campagne de financement participatif. Notre financement par « crowdfunding » à grande échelle devait être un plébiscite pour savoir si suffisamment de personnes trouveraient que nous étions encore nécessaires. Nous avons vraiment joint le geste à la parole : nous avons pu mobiliser notre communauté et la nouvelle du « crowdfunding » a été reprise par les médias. Notre conférence de presse a fait l’objet d’une fuite et nous avons reçu nos premiers dons avant même qu’elle ne soit publiée.

Et la réponse à la question de savoir si Opération Libero est toujours nécessaire a été claire et sans équivoque : OUI ! En moins de quatre semaines, nous avons atteint notre objectif de collecte de fonds de 500’000 francs, et ce dans une période difficile marquée par une pandémie mondiale. Le jour du pic absolu, le 9 décembre, un montant incroyable de 140’473 francs a été promis. De la folie ! Nous ne connaissons pas de financement participatif en Suisse, hormis les campagnes, où autant de dons ont été récoltés pour une organisation politique en si peu de temps. Nous en sommes fier·ères. À la fin officielle de la campagne, fin février 2021, 647’322 francs étaient comptabilisés.

Nous tenons à remercier du fond du cœur les nombreuses personnes qui nous ont accordé leur confiance, ont fait des dons et ont ainsi rendu possible la poursuite de notre existence. Nous voulons et allons maintenant rendre cette confiance. Nous sortirons du « crowdfunding » plus fort·es qu’avant. Et nous continuerons à défendre ensemble une Suisse ouverte et juste, à nous battre pour les causes libérales, à être inconfortable. Indépendants et hors partis. Et nous introduirons un nouveau modèle de financement élargi en 2021, qui garantira la survie à long terme d’Opération Libero. Nous financerons nos structures de manière durable, avec davantage d’adhésions, de dons répétitifs et des unités de promotion spécifiques. C’est ce sur quoi nous travaillons.

Isa Gerber

Isabelle Gerber
Directrice

Laura Zimmermann

Laura Zimmermann
Coprésidente

Stefan Manser-Egli

Stefan Manser-Egli
Coprésident

Kampagnenevent während Corona

Ainsi, nous sommes optimistes !

La communauté Opération Libero est très diversifiée : jeunes et retraité·es, citadin·es et ruraux·ales, avec des origines et des histoires différentes. Elle est un lieu plein de compétences sociales et substantielles, un lieu où les idées naissent, sont mises en œuvre, les talents sont nourris et les opportunités sont données. Ici, les bénévoles deviennent membres du comité, les membres deviennent des responsables de campagne. Notre communauté joue un rôle important pendant les campagnes et nous aide à nous faire connaître dans toutes les régions du pays.

À cet égard, le Comité national et les équipes régionales de Berne, de la Suisse du Nord-Ouest, de la Suisse orientale, de la Suisse romande, de la Suisse centrale et de Zurich jouent un rôle essentiel. Alors que le Comité national représente Opération Libero dans toute la Suisse, fixe les étapes et se concentre sur les questions de contenu, les équipes régionales nous représentent dans leurs régions, organisent des événements sur nos thèmes et nos campagnes, aident les bénévoles à faire leurs premiers pas dans l’univers rose et mobilisent les gens pour voter. Ce faisant, toutes les équipes sont soutenues activement et de tout cœur par le Secrétariat, formées et impliquées selon leurs souhaits et leurs capacités.

Sans notre communauté, Opération Libero ne serait pas le mouvement politique qu’elle est aujourd’hui. Pour le grand engagement de nos nombreux bénévoles nous vous remercions du fond du cœur. Merci !

Shibo Tschäppeler

Shibo Tschäppeler
Responsable de la communauté

Der nationale Vorstand von Operation Libero

Ce qui est sûr : la longueur des séances !

L’année du Comité a commencé par quelques changements de personnes : Stefan a repris la coprésidence de Flavia aux côtés de Laura, et Annina et Fabio ont rejoint le Comité en tant que nouveaux représentant·es de la communauté. Par ailleurs, nous avons dû dire au revoir à János et, vers la fin de l’année, à Philipp, qui sont tous deux partis vers de nouveaux rivages : Janos avec son “Hauptstadtbericht” (rapport de la capitale) à Bruxelles, Philipp en Allemagne.

Le Comité se réunit une fois par mois pour de très longues séances, qui sont généralement récompensées par une bière dans le (dernier) train. Mais cette année, tout est différent et malheureusement nous avons dû nous rencontrer principalement en ligne. Bien que les réunions ne se soient pas raccourcies, nous avons relevé le défi avec brio, notamment grâce à la nouvelle directrice, Isa.

Comme toujours, le Comité a été très impliqué dans les activités quotidiennes d’Opération Libero. Il en va de même pour les campagnes contre l’initiative de résiliation et pour celle sur les multinationales responsables. Et bien sûr, nous avons été très occupé·es tout au long de l’année par le processus stratégique et aussi par la situation financière. Cela nous a obligé·es, à la fin de l’année, à entreprendre le « crowdfunding » le plus important et le plus fondamental de la jeune histoire de notre association. Son incroyable succès a aussi immédiatement annoncé une nouvelle phase de notre mouvement : Opération Libero 2.0.

Vorstand Schweiz

Laura Zimmermann
Coprésidente

Stefan Manser-Egli

Stefan Manser-Egli
Coprésident

Vorstand Schweiz

Franziska Barmettler

Vorstand Schweiz

Till Burckhardt

Vorstand Schweiz

Aliénor Nina Burghartz
 

Annina Fröhlich

Annina Fröhlich
 

Vorstand Schweiz

Stefan Schlegel
 

Vorstand Schweiz

Philipp von Brandenstein
 

Fabio Wettstein

Fabio Wettstein
 

Vorstand Schweiz

Flavia Kleiner
(bis Juni)

Bern Europaaktion

Frischer Elan!

Bei der GV Ende 2019 fand eine fast komplette Erneuerung des Vorstands statt. Entsprechend sind wir vollen frischen Elans ins neue Jahr gestartet. Es kam viel Neues auf uns zu. Wir mussten zuerst interne Prozesse erlernen. Doch dank der unerschöpflichen Geduld der Geschäftsstelle und den anderen Vorständen konnten wir uns schnell herantasten.

Unsere Highlights:

  • Nach einigen Offline-Veranstaltungen (z.B. zur Rassismusstrafnorm) mussten wir unsere Pläne erstmal ändern, die Pandemie holte auch uns ein. Wir haben umdisponiert und uns neu organisiert. Im Juni konnten wir uns an einer gemeinsamen Veranstaltung mit der Zürcher Sektion aus dem Corona-Winterschlaf zurückmelden. Mit der ersten Onlineveranstaltung wurde ein Ausblick auf die kommende Abstimmung zur Kündigungsinitiative gegeben.
Regio Team Bern
Regio Team Bern
Regio Team Bern
  • Unsere Jahres-Highlights fanden im letzten Sommer statt, als die Situation wieder Präsenzveranstaltungen zuliess. An unserer Veranstaltung zur Konzernverantwortungsinitiative im Raiffeisenforum kreuzten über 40 Leute auf.
     
  • Ende August eröffneten wir mit einer Vernissage in Bern feierlich die Wanderausstellung zur Kündigungsinitiative. Es wurde debattiert, gefeiert, gegessen und getrunken. Schöne Stunden, welche uns noch lange in bester Erinnerung bleiben werden. Das grossartige Engagement vieler Freiwilliger führte letztlich auch zum Abstimmungserfolg.

Bei beiden Kampagnen zur Kündigungsinitiative und zur Konzernverantwortungsinitiative war unsere Community sehr aktiv mit Flyern und anderen Aktionen involviert. Bern ist und bleibt pink!

Vorstand Regio-Team Bern
 

Team Bern

Luca Jungen
Co-Präsident

Sebastian Niessen

Sebastian Niessen
Co-Präsident

Team Bern

Janina Aeberhard

Team Bern

Stefano Casellini

Team Bern

Anna Hauser
 

Team Bern

Victor Legler

Team Bern

Renato Perlini
 

Regio-Team Nordwestschweiz

Gemeinsam Grenzen überschreiten!

Corona hatte uns alle fest im Griff! Für uns alle ein bewegtes Jahr, geprägt von vielen online und wenigen persönlichen Treffen. Die GV konnte erst im August in der Markthalle Basel durchgeführt werden und gab uns endlich wieder die Möglichkeit zu einer persönlichen Zusammenkunft.

Sandie und Christoph Collins, Beat Schenker und Christian Müller wurden mit grossem Dank für ihr Engagement verabschiedet und Mike Schaffner, Zak Cook, Denis Sorie, Mireille Gast und Linda Mülli neu in den Vorstand gewählt. Gleichzeitig wurde aus der Sektion Region Basel das Regio-Team Nordwestschweiz, um auch im Namen die geographische Ausrichtung zu deklarieren.

Unsere Highlights:

  • Im letzten Jahr beschäftigten uns die Kündigungs- und Konzernverantwortungsinitiativen. Zur ersten konnten wir mit der Wanderausstellung durch Basel und Baselland touren und eine Velotour führte uns, begleitet vom TV-Sender Arte, über die Grenzen des Dreiländerecks ins benachbarte Frankreich und Deutschland – Grenzüberschreitungen, die uns nach den Corona-bedingten Grenzschliessungen mit Glück erfüllten. Die lehrreichen Bootcamps haben natürlich auch nicht gefehlt.
Dreiland tour
Wanderausstellung Basel
Speeddating Regierungsratswahlen
  • Im Kanton Basel-Stadt beschäftigten uns im Herbst 2020 die Regierungsratswahlen, wozu wir ein “Ich oder Du” ganz à la “Gesichter und Geschichten” und ein “Speeddating” mit den Kandidat*innen Esther Keller, Stephanie Eymann, Kaspar Sutter und Christian Müller organisierten.
     
  • In der Nordwestschweiz möchten wir uns der Sprache widmen und unsere Mitglieder befähigen. Gestartet haben wir mit einem Rhetorik-Workshop, um an unserem Auftreten zu feilen. Der Kurs wurde vom mehrfachen Rhetorik-Europameister Melchior Glatthard äusserst charmant geleitet. Am Ende konnten alle den ein oder anderen Tipp für künftige Auftritte, Diskussionen und Gespräche mitnehmen. Ein voller Erfolg, an den wir im 2021 anknüpfen möchten.

Vorstand Regio-Team Nordwestschweiz
 

Hannah Bichsel

Hannah Bichsel
Co-Präsidentin

Denis Sorie

Denis Sorie
Co-Präsident
 

Team Nordwestschweiz

Marcel Colomb
 

Zak Cook

Zak Cook

Mireille Gast

Mireille Gast

Linda Mülli

Linda Mülli
 

Mike Schaffner

Mike Schaffner

Fabio Wettstein

Fabio Wettstein
(bis Oktober)

Team Nordwestschweiz

Christoph Collins
(bis August)

Team Nordwestschweiz

Sandie Collins
(bis August)

Team Nordwestschweiz

Christian Müller
(bis August)

Team Nordwestschweiz

Beat Schenker
(bis August)

Libero-Flasche

Im Osten viel Neues!

Es tut sich etwas in der Ostschweiz! So könnte man wohl unser abgelaufenes Vereinsjahr sehr treffend zusammenfassen – denn in der Tat gab die Ostschweiz im abgelaufenen Jahr Anlass zu sehr viel Freude aus Libero-Sicht. Aber der Reihe nach.

Unsere Highlights:

  • Unser absolutes Highlight steht natürlich ausser Frage: Am 14. November 2020 gründeten wir offiziell unser Ostschweizer Regio-Team. Damit überführten wir unser stetig gewachsenes Team, das zu diesem Zeitpunkt bereits eineinhalb Jahre in der Ostschweiz aktiv war, in einen offiziellen Teil von Operation Libero.
     
  • Das zweite Highlight ist unser achtköpfiger Vorstand, der seit der Gründung mit viel Engagement die Geschicke leitet. In der Zusammensetzung besteht der Vorstand aus Liberas und Liberos der ersten Stunde, aus langjährigen, in unterschiedlichen Bereichen aktiven Liberos, aus Supporter*innen aus der Ostschweiz, die unseren Werdegang seit den ersten Treffen verfolgt haben, und der ersten Spontankandidatur überhaupt!
Regio-Team Ostschweiz Operation Libero

Herzlich danken möchten wir an dieser Stelle Sybille Dischler, die sich sehr für das Ostschweizer Team eingesetzt hatte, sich aber aus zeitlichen Gründen leider nicht zur Wahl in den Vorstand stellte. Sybille, wir hoffen, dich bald wieder an einem unserer Treffen zu sehen.

Wir können es kaum erwarten, endlich wieder Treffen in unterschiedlichen Regionen der Ostschweiz zu veranstalten und viele neue Personen für unsere neue Sektion zu begeistern. Auf ein spannendes, herausforderndes Jahr als junges Regio-Team in der Ostschweiz!

Vorstand Regio-Team Ostschweiz
 

Team Ostschweiz

David Caspar
Co-Präsident

Team Ostschweiz

Andrea Oertle
Co-Präsidentin

Team Ostschweiz

Scarlett Jockel

Serge Rosenthal

Serge Rosenthaler

Claudia Schmid-Schönbein

Claudia Schmid-Schönbein

Oliver Schmid-Schoenbein

Oliver Schmid-Schönbein

Dominic Ullmann

Dominic Ullmann

Bruno Zanvit

Bruno Zanvit

Libero Socken

La mobilisation en ligne

La seconde partie de l’année 2020 voit la réouverture momentanée des terrasses et la redécouverte de la vie sociale, après un confinement de quelques mois. Pour OL, c’est le moment de reprendre la lutte contre l’initiative de résiliation promue notamment par l’UDC. 

Nos faits marquants :

  • Sur les marchés de Suisse romande, de Lausanne à Genève et de Fribourg à Vevey en passant par Porrentruy, les membres d’Opération Libero échangent et rappellent aux citoyen·nes que dire NON à l’initiative de résiliation, c’est défendre nos libertés et nos relations avec l’Union européenne. Nous organisons des événements à Genève et à Lausanne avec notre nouvelle arme secrète : le pop quiz qui anime nos cafés politiques en ligne. Le 27 septembre 2020, nous sommes récompensé·es pour nos efforts ; la Suisse vote NON à l’initiative de résiliation. Le peuple rappelle encore une fois dans les urnes son soutien à la voie bilatérale.
équipe régionale suisse romande operation libero
équipe régionale suisse romande operation libero
L'équipe Suisse romande
  • En novembre, la Suisse doit affirmer sa position sur l’initiative dite des multinationales responsables. Il nous revient de montrer qu’être libéral·e veut aussi dire prendre ses responsabilités. Nous organisons un événement en ligne avec trois intervenant·es et notre formule gagnante du pop quiz. Malgré nos efforts, la Suisse se prononce contre l’initiative. 

Le comité du team Suisse romande

Equipe Romande

Basil Huber
Coprésident

Equipe Romande

Marie Juillard
Coprésidente

Ulysse Beltrami

Ulysse Beltrami
 

Equipe Romande

Inès Blondel
 

Equipe Romande

Stéphane Decrey

Equipe Romande

Charmilie Nault
 

Equipe Romande

Yves Perret

Equipe Romande

Fanny Randanne

Soren

Soren Henrichsen
(jusqu'en janvier)

Kathrin Gretener

Kathrin Gretener
(jusqu'en janvier)

Libero Bag

Gemeinsam wollen wir wachsen!

Zwar waren die ersten Meter der Operation Libero Zentralschweiz aufgrund der momentanen Situation nicht immer einfach – sondern haben einiges an Schweiss, Organisationstalent und vor allem Flexibilität gefordert. Doch wir sind extrem stolz auf die trotz alledem erreichten Meilensteine unseres noch jungen Regio-Teams.

Unsere Highlights:

  • An unserem Stammtisch in Luzern durften wir im Juli alte und neue Gesichter begrüssen und haben gemeinsam an coolen, schlagkräftigen Aktionen gegen die Kündigungsinitiative gebrainstormt. Wir waren richtig positiv überrascht von den kreativen Ideen und dem Interesse der Mitglieder des Regio-Teams. Mit Hilfe von neuen Engagierten haben wir sodann auch die passende Plakatwand auf dem Theaterplatz in Luzern aufgestellt und konnten so Passant*innen eine Woche lang unsere überzeugenden Portraits präsentieren.
Team Zentralschweiz
Team Zentralschweiz
Zentralschweiz Operation Libero
  • Angespornt von der Community konnten wir im August sogar persönlich unter Einhaltung der Regeln in der Altstadt von Zug den Startschuss unseres Regio-Teams Zentralschweiz gebührend feiern. Es war wirklich das Highlight des letzten Jahres! Im Bootcamp mit Stefan Schlegel erhielten wir einen vertieften inhaltlichen Einblick in die anstehende Abstimmung. Verschiedene Veranstaltungen an den unterschiedlichsten Orten der Zentralschweizer Kantone durchzuführen, ist aus unserer Sicht für eine zukunftsorientierte Entwicklung der Region elementar. Diese begonnene Praxis möchten wir deshalb auch in Zukunft aufrechterhalten und pflegen.

Um in der Zukunft noch präsenter und stärker in der Region zu sein, brauchen wir weitere Verstärkung für unser Team: Die ersten 100 Meter sind geschafft. Nun suchen wir Personen, welche sich für die Region Zentralschweiz engagieren wollen – sei es in einer Kampagne oder in unserem Kernteam.

Meldet euch, wenn ihr bei uns mitmachen und gemeinsam die Zentralschweiz ein bisschen aufrütteln möchtet!

Vorstand Regio-Team Zentralschweiz

Luca Henn

Luca Henn
Co-Teamleitung

Mark Buchecker

Mark Buchecker
Co-Teamleitung

Sonia De Cicco

Sonia De Cicco
Co-Teamleitung

Wandel

An Podiumsdiskussionen herumgetüftelt

Unsere langjährigen Vorstandsmitglieder Anna-Patricia Klemm, Valentina Spillmann und Francesca Giardina sind nach der GV im letzten Juni zurückgetreten, um sich neuen Herausforderungen zu widmen. Neu ins Boot kamen Lara Lüthi, Deniz Bozyigit und Elena Michel. Im zweiten Teil des GV-Abends stellte Stefan Schlegel in einem seiner beliebten Bootcamps die Kampagne zur Kündigungsinitiative vor.

Unsere Highlights:

  • Unser erste Event zu Corona-Zeiten war der gemeinsame Online-Stammtisch mit dem Team Bern zur Kündigungsinitiative. Das Ziel war einerseits, den Austausch zwischen den Regionen zu fördern. Andererseits wollten wir aber auch versuchen, Diskussionen anzuregen, indem wir Fragen zur Kampagne in den Raum stellten.
  • Das Online-Podium zur Konzernverantwortungsinitiative mit verschiedenen Akteur*innen der Befürworterseite war ein tolles Highlight. Sie war die erste Online-Podiumsdiskussion unseres Regio-Teams und wurde zur Inspiration für zahlreiche überregionale Veranstaltungen der darauffolgenden Monate.

Vorstand Regio-Team Zürich

Deniz Bozyigit

Deniz Bozyigit
Co-Präsident

Elena Michel

Elena Michel
Co-Präsidentin

Team Zürich

Leo Bauer
 

Team Zürich

Christoph Iselin
 

Lara Milena Lüthi

Lara Milena Lüthi

Team Zürich

Salim Moussa
 

Team Zürich

Eva van der Want
 

Team GS

Valentina Spillmann
(bis Oktober)

Team Zürich

David Caspar
(bis August)

Team Zürich

Francesca Giardina
(bis August)

Team Zürich

Anna-Patrizia Klemm
(bis August)

Die Geschäftsstelle von Operation Libero

Tout ou rien. Et plus c'est plus.

« Quelle année » s’applique également à notre équipe opérationnelle. Lors de notre réunion d’équipe hebdomadaire à distance, chaque membre nomme ses points forts et ses points faibles de la semaine. Nos points forts et nos points faibles de l’année ont certainement été la campagne de financement participatif. Il ne s’agissait de rien d’autre que du travail que nous aimons faire. Par conséquent, nous avons mis beaucoup de cœur et d’âme dans cette campagne courte et intense. L’incroyable succès n’en était alors que plus beau.

Nous avons connu des changements majeurs de personnes et d’organisation à des postes importants en 2020. Des visages connus et engagés de longue date ont quitté le secrétariat et des forces nouvelles et fraîches l’ont rejoint. L'équipe opérationnelle « backbone » a été rejointe par :

  • Shibo Tschäppeler, Responsable de la Communauté dès janvier 2020
  • Isa Gerber, Directrice dès juin 2020 
  • Ameen Mahdi, Responsable des médias sociaux dès octobre 2020 
  • Flavia Alves, Stagiaire d’août 2020 à janvier 2021.

Nous avons pris congé des personnes suivantes en 2020 (même si vous nous soutenez toujours activement par d’autres moyens) :

  • Lydia Toth, Directrice jusqu’à fin mars
  • Silvan Gisler, Responsable de la communication jusqu’à fin mai (mais en réalité beaucoup plus longtemps) 
  • Lucia Arnold, Collaboratrice communication jusqu’à fin mai 
  • Mukadem Brumand, stagiaire jusqu’à fin janvier.

Et parce que les campagnes sont le moment le plus chargé pour être occupé et se bousculer, les personnes suivantes étaient avec nous pour des engagements temporaires en 2020 :

  • Stéphane Decrey, Responsable Suisse romande pour l’initiative de résiliation 
  • Guido Balmer, Responsable communication pour l’initiative de résiliation
  • Michi Rüegg, Responsable communication pour l’initiative sur les multinationales responsables

Un grand MERCI à Flavia, Guido, Lucia, Lydia, Michi, Mukadem, Silvan et Stéphane pour votre travail, nous vous remercions toutes et tous beaucoup et vous nous manquez.

Team GS

Isabelle Gerber
Directrice

Adrian Mahlstein

Adrian Mahlstein
Responsable de campagnes

Team GS

Shibo Tschäppeler
Responsable de le communauté

Ameen Mahdi

Ameen Mahdi
Médias sociaux & Collecte de fonds

Team GS

Valentina Spillmann
Assistante & campagnes

Flavia Alves

Flavia Alves
Stagiaire

 

Michi Rüegg

Michi Rüegg
Communication Initiative sur les multinationales responsables (jusqu’à fin octobre)

 

Guido Balmer

Guido Balmer
Communication initiative de résiliation (jusqu'à fin septembre)

Equipe Romande

Stéphane Decrey
Communication initiative de résiliation (jusqu'à fin septembre)

Team GS

Lucia Arnold
Communication (jusqu'à fin mai)

Team GS

Silvan Gisler
Responsable communication (jusqu’à fin mai)

Lydia Toth

Lydia Toth
Directrice (jusqu’à fin mars)

Team GS

Mukadem Brumand
Stagiaire (jusqu’à fin janvier)

Operation Libero Pink

Boostés par la campagne de financement participatif

En tant que mouvement indépendant, l’ampleur de nos campagnes est déterminée par la volonté de nos supporters de faire des dons. Néanmoins, outre les coûts des mesures prises dans le cadre de nos campagnes, nous devons également supporter les coûts du secrétariat et les dépenses liées à notre travail communautaire.

À cause du Covid-19, nous avons pu organiser moins d’événements de campagne en 2020. En raison de la situation difficile des campagnes et des dons, la fortune de l’association a été réduite de manière critique. Les frais de fonctionnement ont dépassé les revenus pendant une période anormalement longue et ont grevé le capital de l’association. Grâce à notre campagne de financement participatif très réussie, nous avons pu assurer le patrimoine de l’association à moyen terme. Il s’agit maintenant de mettre en place un financement structurel et d’assurer ainsi le financement durable d’Opération Libero.

Le résultat annuel est positif, grâce à la campagne de financement participatif. Après avoir enregistré une perte en 2019, nous avons pu clôturer l’année 2020 avec un résultat positif de 215’394 francs, malgré une année politiquement et socialement difficile.

Autres remarques

  • En raison du report de la date de la votation sur l’initiative de résiliation, il a fallu recourir au chômage partiel pour les mois d’avril et mai.
  • À l'automne 2020, Twint a été introduit comme nouvelle option de don. Avec beaucoup de succès, comme cela s’est avéré. Parce que Twint est devenu l’option de don la plus populaire dans le contexte de la campagne de financement participatif.
  • En 2020, les niveaux de salaire de nos employé·es ont été ajustés à un système de niveaux de salaires uniformes. Dès lors, pour un même niveau un même salaire s'applique.
Le rapport financier annuel 2020
Le rapport financier annuel 2020
Le rapport financier annuel 2020
Le rapport financier annuel 2020

Le rapport annuel 2020 complet selon le Code des obligations a été vérifié par notre organe de révision Treureva. Il peut être demandé via [email protected].

Isa Gerber

Isabelle Gerber
Directrice

Errorgesetz Webbanner

Nous avons encore beaucoup à faire ensemble ! Allons-y !

Il s’est passé beaucoup de choses en 2020 : nous avons adopté une stratégie fondamentale et un processus de développement organisationnel et nous avons lancé des campagnes puissantes. Ensemble, nous avons fait bouger notre organisation et la Suisse politique. Le record du « crowdfunding » a clairement montré qu’un nombre incroyable de personnes pensent qu’Opération Libero est toujours nécessaire.

Avec cet élan dans le dos et une nouvelle stratégie en tête, nous sommes prêt·es pour ce qui nous attend. À l’avenir, nous voulons tenir encore mieux notre promesse de mouvement. Et nous voulons nous concentrer davantage sur nos questions essentielles : Europe, numérisation, droits des citoyen·nes et transparence. Opération Libero 2.0 vise non seulement à repousser les attaques, mais aussi à jouer de plus en plus la passe décisive vers l’avant. Pour cela, nous avons besoin de bénévoles, de militant·es et de sympathisant·es motivé·es pour faire avancer ces questions avec nous. Êtes-vous des nôtres ?

Le climat politique actuel montre que notre mouvement est nécessaire et urgent : l’interdiction de la burqa et la loi erroriste (MPT) mettent en danger les acquis fondamentaux de notre société libérale. Les opposant·es au mariage pour toutes et tous ont déposé un référendum, qui nous sera probablement soumis au vote en automne et aidera l’amour à percer. L’Europe est également un sujet brûlant, nous observons et ne lâcherons pas l’accord-cadre : une Suisse forte a besoin d’une Europe forte. Nous défendons une société ouverte, progressiste, libérale et juste.

C'est formidable que nous puissions compter sur vous et sur toute la communauté dans nos efforts. Elle fait de nous ce que nous sommes : un mouvement.

Bougeons la Suisse !