Mosaik

Europe,

libres d’être nous-mêmes

Le 27 septembre, l'enjeu va au-delà de notre liberté de mouvement, de la prospérité de notre économie, des accords bilatéraux et de nos relations en Europe. Il en va de notre contribution au projet européen et, surtout, de notre avenir en tant que femmes et hommes au coeur de l'Europe. Ce projet européen fait de nos libertés une réalité. L'initiative de résiliation, quant à elle, va à l’encontre de ce que nous sommes.

Nous allons vous raconter l’histoire de celles et ceux qui incarnent cette campagne. Nous voulons amener leurs portraits du monde virtuel au monde réel, grâce à une campagne d’affichage et à une exposition mobile. Rendez cela possible en faisant un don. Un grand merci pour votre soutien !

Ulla

En une heure, Ulla est à Waldshut, là ou elle a grandi sur la rive allemande du Rhin. Et du côté suisse, se trouve son mari. C'est ici qu'ils ont fondé leur famille.

Ulla

En une heure, Ulla est à Waldshut, là ou elle a grandi sur la rive allemande du Rhin. Et du côté suisse, se trouve son mari. C'est ici qu'ils ont fondé leur famille.

Le 27 septembre, une question décisive se pose à nous : Voulons-nous poursuivre notre participation au projet européen et construire l’avenir avec nos voisins ? Ou préférons-nous détruire les liens qui nous unissent ? Les enjeux derrière ce vote ne sont pas uniquement économiques. Le choix que nous aurons à faire porte avant tout sur nos libertés et sur les relations humaines.

Nous sommes toutes et tous bien plus que suissesses ou étrangers, bien plus qu’employeuses ou employés, bien plus qu’immigrées ou émigrés, bien plus que consommatrices ou vendeurs. Nous sommes des êtres humains.

Le projet européen fait de la liberté une réalité partagée. La Suisse prend part à ce projet grâce aux relations pérennes que nous entretenons avec l’Union européenne, ses États membres et ses citoyen·nes. Ce sont ces relations qui nous permettent de travailler et de vivre ensemble. Nous avons créé sur notre continent un espace commun de liberté, de sécurité et de justice. Cette Europe unie est la condition nécessaire pour une Europe en paix. Une Europe en paix est la condition nécessaire pour une Europe libre. Une Europe libre est la condition nécessaire pour une Europe des citoyennes et des citoyens.

 

La libre circulation des personnes nous offre la liberté de choisir notre lieu de travail et de domicile. Il s’agit du principal acquis que nous, Suissesses et Suisses, avons su retirer du projet européen. 

Conscient·es que ce projet européen est loin d'être parfait, nous nous battons pour l'améliorer et le renforcer. Or, pour apporter notre contribution et construire l’Europe que nous souhaitons, nous devons poursuivre nos relations bilatérales. L’enjeu du vote du 27 septembre est de savoir si nous voulons continuer à le faire ou non.

Un “oui” à l’initiative de résiliation compliquerait grandement la tâche. Il nous rendrait moins libres, et beaucoup plus dépendant·es des autres. La Suisse risquerait de se replier sur elle-même. Et nous, Suissesses et Suisses, serions esseulé·es. Nous ne pourrions plus nous prévaloir de règles communes, mais du seul bon vouloir des autres.

Voilà pourquoi nous votons NON le 27 septembre.

Johnny

Enfant de parents portugais, João a grandi en Afrique du Sud. Il a rencontré une Suissesse et a déménagé à Zürich. Il apprend maintenant l'allemand pour son futur emploi.

Johnny

Enfant de parents portugais, João a grandi en Afrique du Sud. Il a rencontré une Suissesse et a déménagé à Zürich. Il apprend maintenant l'allemand pour son futur emploi.

Mobilise un maximum d’ami·es et lutte contre l’initiative de résiliation ! Raconte l'histoire de Freia.

Le vote sur l'initiative « contre l’immigration de masse » a montré combien quelques voix pouvaient être décisives. Tu te souviens de la déception ? De la colère ? De ce regret de ne pas en avoir fait plus ? L’initiative avait été approuvée de justesse, avec une marge de seulement 0,3 % (ou 20 000) des voix. Cette histoire ne se répétera pas, grâce à toi !

Les prochaines semaines sont cruciales. Le 27 septembre, un NON clair à l'initiative de résiliation est nécessaire. La Suisse a besoin de cœurs vaillants comme toi. Deviens active ou actif dès maintenant et mobilise tes ami·es.

Fais un don et rends notre campagne visible !

Choisir le montant :
CHF
Votre don est sécurisé.
Etat : 219 618 Francs | But : 330 000 Francs
La visibilité de notre campagne contre l'initiative de résiliation ne dépend que de vous !
66%
Isabella

Isabelle est née en Argovie de parents italiens. Elle y a suivi sa scolarité, a fondé une famille et est maintenant active dans la formation d'adultes.

Isabella

Isabelle est née en Argovie de parents italiens. Elle y a suivi sa scolarité, a fondé une famille et est maintenant active dans la formation d'adultes.

Raconter la liberté comme réalité de l’Europe d’aujourd’hui : Opération Libero fait campagne contre l’initiative de résiliation en présentant les portraits de femmes et d’hommes pour qui la libre circulation est un élément central de leur vie.

Plus de 40 personnes ont posé devant l’appareil du célèbre photographe suisse Maurice Haas. Opération Libero présentera leurs témoignages au cours des prochains mois.

Nous sommes toutes et tous bien plus que suissesses ou étrangers, bien plus qu’employeuses ou employés, bien plus qu’immigrées ou émigrés, bien plus que consommatrices ou vendeurs. Nous sommes des êtres humains. 

Le projet européen est humaniste. Il poursuit un objectif de paix et place l’humain en son centre.

Porträts Schwarz/Weiss
Franz

Franz est saint-gallois. Il enseigne la physique en Ecosse, mène des recherches dans le monde entier et fait de la politique en Suisse.

Franz

Franz est saint-gallois. Il enseigne la physique en Ecosse, mène des recherches dans le monde entier et fait de la politique en Suisse.

Galerie virtuelle de portraits

Aperçu de "Second Life"

Second LIfe
Second LIfe
Second LIfe
Second LIfe
Second LIfe
Second LIfe
Second LIfe
Second LIfe

Les portraits signés Maurice Haas sont présentés dans une exposition virtuelle créée dans le jeu “Second Life”. L’exposition est ouverte au public, visitez-là ! Instructions d’accès

Lola

Lola est née en Espagne, file d'une Brésilienne, et d'un Allemand. Elle est arrivée en Suisse à l'âge de 12 ans. C'est ici qu'elle se sent chez elle.

Lola

Lola est née en Espagne, file d'une Brésilienne, et d'un Allemand. Elle est arrivée en Suisse à l'âge de 12 ans. C'est ici qu'elle se sent chez elle.

Suivez-nous sur Instagram, Facebook et Twitter.


Nous avons jusqu’au 27 septembre pour mobiliser toutes nos forces contre l’initiative de résiliation.


Ruedi

La vie de Ruedi aurait été différente si ses parents n'avaient pas fui la République tchèque pour la Suisse en 1968. Aujourd'hui médecin à la retraite, il profite de la vie et de sa famille à Berne.

Ruedi

La vie de Ruedi aurait été différente si ses parents n'avaient pas fui la République tchèque pour la Suisse en 1968. Aujourd'hui médecin à la retraite, il profite de la vie et de sa famille à Berne.

Photographies : Maurice Haas
Direction artistique : Micha Rückstein
Exposition virtuelle : Urs Brauchli
Conception : Opération Libero